Ces salons

les-creations-de-coccinelle-marchc3a9-de-noel-drummondville-2017-6.jpgNous voilà aux termes de nos trois salons consécutifs. Le plaisir fut intense et largement partagé entre nous et nos nombreux clients mais aussi entre nous et tous les organisateurs, organisatrices, bénévoles, artisans, artisanes et tout celles et ceux que je peux oublier.

Une chose à laquelle nous ne nous attendions pas c’est la fatigue. Elle vient plus vite du fait que nous attendons un troisième enfant mais le coup des années a aussi son propre poids. En effet, à +/- 35 ans ont reprend moins vite qu’à 20 après une courte nuit abondamment alcoolisée au court de laquelle nous avons éventuellement épuisé toute notre énergie.

Que je vous raconte un peu

Pour le salon de Drummondville nous avons pris un hôtel. Bien que je m’y sois pris à la dernière minute, j’ai pu réserver une chambre dans le motel situé de l’autre côté de la clôture. La chance ? Peut-être, heureusement qu’il y avait une ouverture piétonne dans la clôture car je n’imaginais pas passer par dessus. La chance sûrement car de l’autre côté de ladite ouverture se trouvait l’entrée principale du salon. C’est comme si nous avions un accès direct. Merci la vie.

Nous avons dormi au Motel Blanchet.

Pour les autres salon nous avons dormi chez nous et quelles nuits nous avons eu, il n’y a vraiment que chez soi que l’on est bien.

Pour tous les salons, la route fut bonne, une peu congestionnée par endroit, un peu de pluie et de neige. Un bon cocktail à petite dose !

Les creations de coccinelle - marché de noel drummondville 2017 (1)

À chacun des salons nous sommes arrivés juste, les portes s’ouvraient au public alors que nous étions encore en train de placer la table. Manque de préparation, oui et j’ajouterai que nous aurions eu de quoi péter les plombs, heureusement notre organisation nous a grandement aidé. Résultat, nous avions de belles tables garnies et attractives car même si au premier coup d’œil on comprenait qu’il s’agissait de savon certain clients imaginaient que nos blocs de construction étaient des jujubes, des bonbons quoi.

Tous le stock que nous transportions rentrait dans 4 bacs, le tout dans notre Rondo. Des fois je me demande comment ont fait, c’est vrai vous avez bien vu les photos de nos tables bien garnies. Il ne faut pas oublier non plus l’inventaire supplémentaire, dans ce genre d’évènement il ne fait pas bonne figure de manquer de produits.

Les créations de Coccinelle et les gens

Les creations de coccinelle - marche noel st antoine sur richelieu 2017 (15)

La surprise, c’est l’attitude la plus répétée que les gens et les enfants ont eu en apprenant que les blocs de construction étaient en fait des savons pour tous. Les Savon-jouets et notre discourt sur la faillite à venir de Ferrero ont bien fait rire les parents. Voici l’article des savon-jouets pour mieux saisir la blague : ici.

Un homme nous a acheté un savon-fleur (Savlyce-luffa) pour ensuite l’offrir à sa douce qui n’était pas là lors de la transaction. Sans le vouloir nous l’avons confirmé, la dame en question est passée jaser avec nous ensuite. Nous ne l’oublierons pas, son frère est agent immobilier ici, à Longueuil et cette famille comprend une quinzaine de frères et sœurs.

 

Les creations de coccinelle - marche noel st antoine sur richelieu 2017 (16)

Un autre homme nous en a acheté 4, oui ! En plus, il a même pris le temps de faire le tour des autres artisans. Merci messieurs et bravos pour votre courtoisie.

Un spectacle de danses variées présenté par des enfants et des ados lors de la matinée du dernier jour de salon et la visite surprise du Père Noël lors du premier, deuxième et troisième jour ont fait la joie des petits et des grands.

Tous nos produits ont connu du succès cependant l’un d’eux supplante tous les autres, notre fameuse Crème neutre &. Oui nous avons réussi à vendre une grande quantité de pots de 15 g, à 9 $. En même temps, il est difficile de lui résister surtout après un test sur le dessus de la main et à ce prix, y a de quoi se gâter un peu. Psitt, c’est le pris régulier.

J’oubliais les enfants. Nos deux garçons nous ont accompagnés lors du premier salon, celui de St-Antoine-sur-Richelieu et lors de la deuxième journée du salon de Montréal. Finalement, ils ont inauguré et clôturé cette session de salon. Merci les garçons vous avez été exemplaires, rien de moins. J’en ajoute un peu certes mais il faut reconnaître que lorsque nous leur demandions de se calmer un peu, nous voulions éviter la casse et autres, ils le faisaient.

Conclusion, les plus, les moins

Les garçons, venez aussi souvent que possible. Les clients étaient heureux de nous rencontrer tous ensemble. Et nous, fier de vous avoir.

Nous avons confirmé la qualité de notre travail, sans nous vanter nous faisons de bons produits et hautement concurrentiels. Nous avons connu un immense succès au Marché de Noël de St-Antoine-sur-Richelieu, nous le devons au fait que nous avions l’exclusivité. Pour le salon de Drummondville, sur 90 artisans nous étions deux à faire du savon, y a pas eu de chicane là. En revanche, Montréal ce n’est pas la même chose. Sur une quarantaine d’artisans/exposants nous étions 5 savonniers.

Nous avons donc connu un succès différents lors des deux derniers salons. Les autres artisans du savon étaient fort talentueux à leur manière. En ce qui nous concerne, nous sommes enregistrés, nous faisons nos déclarations et nous avons un étiquetage conforme aux lectures des lois et règlements que nous avons fait. C’est sur ce point que nous nous sommes démarqués cela dit, le message passe plus difficilement quand tu es le troisième ou quatrième savonnier que les clients rencontrent. Rendu là, ils voient notre table et se disent : « tiens, un autre ». Je ne veux blâmer personne, c’est le genre de pensée que j’aurais eu. Merci à tous ceux qui nous ont écoutés et rencontrés.

Voici un lien pour ceux qui en veulent plus sur la règlementation : ici.

Pour faire simple, nous savons maintenant qu’il vaut mieux payer un peu plus pour être exclusif. Nous savons également qu’il vaut mieux faire parti des premiers rencontrés par les clients. Dernier point, il y a une nette différence entre être artisan et exposant. Un artisan gagne à la sueur de son front, quand c’est le cas, tant dis qu’un exposant bénéficie de la puissance d’un réseau. En fait, je trouve que c’est déloyal, on pourrait penser à des catégories dans un sport quelconque.

Je fini en remerciant tous ceux à qui je ne l’ai pas encore dit. Il est maintenant temps de préparer le dernier sprint, les journées portes ouvertes. Voici un lien pour les détails : ici.

Je vous salut bien amicalement, au plaisir de vous servir. Passez nous voir.

1095 mots c’est long, oups. lol.

 

Publicités